Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines du MansLogo Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines du Mans
ACTUALITÉSACTUALITÉSACTUALITÉS
Rentrée & Covid-19 Rentrée & Covid-19 Rentrée & Covid-19

Parcours Développement et protection du patrimoine culturel - médiateur du patrimoine - LP Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel (sur site)

Plus d'infos

Crédits ECTS : 60 crédits

Public concerné : Formation continue | Formation initiale

Présentation

Cette Licence Professionnelle, Parcours Développement et protection du patrimoine culturel - médiateur du patrimoine, a pour but de former en un an des Médiateurs / Médiatrices du patrimoine, chargés de faire partager au public des connaissances sur le patrimoine, principalement historique, à travers des actions de médiation directe (visites guidées, des ateliers pédagogiques, des animations…) et indirecte (livrets, documents d’accompagnement, activités multimédias…). La médiation repose sur la maîtrise de connaissances, la mobilisation de techniques d’expression et de communication permettant de transmettre des savoirs et des savoir-faire à des publics très larges. La formation est plus particulièrement centrée sur les publics jeunes, scolaires et familiaux.

 

Le médiateur est généralement sous l'autorité du responsable de la structure, qu'il aide et qu'il assiste, mais il est l'opérateur sur le terrain, en contact direct avec le public.

 

Le Médiateur de patrimoine peut exercer ses fonctions dans des organismes divers :

- Collectivités territoriales, service patrimoine d’un réseau des Villes et Pays d'Art et d'Histoire, classes patrimoines

- Centres d’interprétation du patrimoine, musées, écomusées, monuments historiques

- Associations, entreprises patrimoniales ou culturelles qui interviennent dans le domaine des loisirs, de la culture, des festivals...

- Offices de tourisme

Savoir-faire et compétences

La Licence Professionnelle « Développement et protection du patrimoine culturel - médiateur du patrimoine » vise à doter les étudiants d’une bonne culture générale historique et patrimoniale, ainsi qu’à former aux outils et techniques de la médiation et des bases dans la dimension administrative du métier (gestion).

 

- Créer et monter un projet éducatif et culturel relatif au patrimoine

- Identifier les publics, analyser les besoins d’un territoire, rechercher l’information utile, concevoir ou participer à la conception des actions envisagées

- Mettre en œuvre sur le terrain ce projet

- Prendre en charge un groupe de personnes dans le cadre de missions de médiation directe

- Évaluer les actions et les adapter en fonction des résultats observés.

Les + de la formation

La formation repose sur des enseignements « disciplinaires » (histoire de l’art, du patrimoine, histoire générale) assurés par des enseignants-chercheurs de l’université, et des enseignements à visée professionnelle (outils de la médiation, communication, la médiation du patrimoine dans divers contextes, la prise en charge des publics…) dispensés en grande partie par des professionnels de la médiation et du patrimoine.

L’année de formation se déroule en 2 temps

1- deux semestres de formation à l’université du Mans, de septembre à avril : culture générale et historique, découverte du terrain culturel et patrimonial, théorie et pratique de la médiation, projet tuteuré, gestion, droit, communication, anglais.

 

2- avril - août : stage de 3 mois minimum dans une structure patrimoniale, suivi d’un mémoire et d’une soutenance (début septembre). Les stages peuvent être réalisés partout en France, sur des missions de médiation (guidage, ateliers, animations, accueil et prise en charge des publics, conception ou refonte d’outils de médiation…).

Programme

Contenu de la formation

L’année de formation se déroule en 2 temps

1- deux semestres de formation à l’université du Mans, de septembre à avril : culture générale et historique, découverte du terrain culturel et patrimonial, théorie et pratique de la médiation, projet tuteuré, gestion, droit, communication, anglais.

 

2- avril - août : stage de 3 mois minimum dans une structure patrimoniale, suivi d’un mémoire et d’une soutenance (début septembre). Les stages peuvent être réalisés partout en France, sur des missions de médiation (guidage, ateliers, animations, accueil et prise en charge des publics, conception ou refonte d’outils de médiation…).

Organisation de la formation

Tout déplierTout fermer

  • 2UE au choix parmi 4
    • Histoire générale Antique (4.0 crédits ECTS)Description :

      Présentation

      « Les Grecs et le Proche-Orient » 
      Les Grecs anciens, tout comme leurs prédécesseurs du Néolithique, ont entretenu de multiples relations avec le Proche-Orient asiatique et égyptien. De la conquête perse à la conquête romaine, soit de 547 à 31 avant J.-C., ces relations ont souvent pris la forme de la guerre de conquête et de la colonisation, sans jamais exclure les échanges économiques et culturels, au sens le plus large de ce dernier mot. Selon les années, nous mettrons l’accent sur une partie de cette période, ou sur un aspect des contacts entre les civilisations concernées, comme la floraison des cités grecques aux époques hellénistique et romaine.


    • Histoire générale Médiévale (4.0 crédits ECTS)Description :

      Présentation

      "Économie et société au Moyen Age"
      Si aujourd'hui, dans les pays industrialisés, la population urbaine représente plus de 80% du total de la population, ce n'était pas le cas des sociétés anciennes. Au Moyen Âge, 98% de la population vit et travaille à la campagne. Le village constitue donc le cadre de la vie quotidienne de la majorité silencieuse des laboratores comme de l'aristocratie et à ce titre est un élément fondamental de compréhension de la société du Moyen Âge occidental. En effet, le village est à la fois un cadre économique et social essentiel car c’est au village que se nouent les rapports sociaux et que sont produites les denrées nécessaires à l’alimentation des hommes et des bêtes et à l'artisanat ou l'industrie urbaine, mais c'est aussi une structure religieuse vivante et un lieu de sociabilité. Le village est une structure qui détermine encore nos mentalités, structure idéalisée forgée sur un modèle formé au cours du Moyen Age, mais qui dans sa forme actuelle ne se fixe qu’au cours de l’époque moderne. Il faut donc aussi écrire l’histoire du village en l'étudiant sous tous ses aspects.


    • Histoire générale Moderne (4.0 crédits ECTS)Description :

      Présentation

      « Les protestants Européens et le monde » 
      Les protestants représentent aujourd’hui 800 millions d’individus répartis sur l’ensemble des continents. Tel n’a pas toujours été le cas et, au moment de l’émergence de la Réformation - il y a 500 ans - le protestantisme était une minorité religieuse avant tout européenne. Le cours propose donc de comprendre comment s’est diffusée cette religion à travers le monde. Seront ainsi abordées les origines européennes des Réformes protestantes, ainsi que ses ramifications à travers les exils volontaires et premières tentatives d’évangélisation. Les migrations forcées, les installations dans les pays du Refuge en Europe ou dans le Nouveau Monde occuperont aussi une place dans la réflexion, tout comme l’émergence, à partir du XVIIIe siècle, d’une conquête des mers par les puissances protestantes, accompagnant un élan missionnaire enfin structuré. La mondialisation de cette religion est alors enfin acquise au début du siècle suivant."


    • Histoire générale Contemporaine (4.0 crédits ECTS)Description :

      Présentation

      « Sciences et sociétés » : La place de l'homme dans la nature 
      Ce cours est conçu comme une introduction à l’histoire des sciences. Il évoque les grandes théories scientifiques (telle la théorie de l’évolution des espèces de Darwin) et leur diffusion par l’imprimé, par l’image, par les expositions et les musées, en portant une attention toute particulière à la manière dont les discours savants entrent en interaction avec les contextes politiques, sociaux, religieux. Le cours est centré sur la redéfinition de la place de l’homme dans la nature (géologie, anthropologie, théories de l’évolution) et sur son impact, en France et en Grande-Bretagne.


  • Patrimoine 1 (antique) (3.0 crédits ECTS)Description :

    Présentation

    « Rome et les villes d’occident » 
    L’urbanisation est un des phénomènes les plus caractéristiques de la domination romaine en Occident, qui a laissé dans notre paysage moderne un riche patrimoine. Dans ce cours, il s’agira de mettre en lumière l’évolution des villes de l’Occident romain, depuis leur naissance, parfois avant la conquête romaine, jusqu’à leur épanouissement à la faveur de la paix romaine, en réfléchissant à la façon dont les édifices publics et privés peuvent révéler et accompagner les transformations sociales, culturelles et politiques des sociétés provinciales.


  • Patrimoine 2 (médiéval) (3.0 crédits ECTS)Description :

    Présentation

    Le cours a pour but de faire découvrir les sociétés du Moyen Âge au moyen de sources iconographiques, archéologiques et/ou artistiques (architecture, arts graphiques, sculptures…). L’accent sera portée sur le Moyen Âge central et la fin du Moyen Âge, dans toute sa diversité, des prémisses gothiques au XIIe siècle jusqu’à la Renaissance au XVIe siècle. On s’intéressera à la fois aux productions et à leurs évolutions stylistiques mais aussi aux conditions économiques, mentales, religieuses, économiques et culturelles qui les ont rendues possibles et motivent la création.


  • Patrimoine 3 (moderne) (3.0 crédits ECTS)Description :

    Présentation

    « De l’espace vécu au patrimoine (France, des années 1500 à 1800) » 
    Le cours va aborder les grands traits des espaces vécus, sans souci de conservation ou de mise en valeur, et qui sont devenus depuis en grande partie un « patrimoine » : l’espace urbain, l’espace sacré, le château, l’espace rural. L’étude sera concentrée sur les bâtiments, leurs appropriations et leurs évolutions. Un temps sera consacré à la royalisation du territoire, aux XVIIe et XVIIIe siècles. Un dernier chapitre abordera la question de la conservation de ce patrimoine, avec la naissance des musées dans le courant du 18e siècle, et leur consolidation sous la Révolution.
    Les séances de TD proposeront des exercices : monographies de « monuments », exploration de documents, propositions de programme de médiation, de contenus de visite, examens critiques de programmes de musées, et dans la mesure du possible, d’une ou deux sorties.


  • Paysage et patrimoine (1.0 crédits ECTS)Description :

    Présentation

    À travers visites de terrain et rencontres de professionnels, les étudiants sont invités à une réflexion sur les manières dont des patrimoines différents peuvent s’insérer — ou non — dans les paysages urbains et ruraux, et peuvent devenir — ou non — acteurs de leurs territoires et vecteurs de développement.


  • Histoire des institutions culturelles (2.0 crédits ECTS)Description :

    Présentation

    Ce cours évoquera les principales institutions culturelles en France au XXe siècle en retraçant leur histoire, qui remonte parfois jusqu’à la Révolution française.
    Seront évoqués : les politiques culturelles de l’Etat au XXe siècle (Front populaire, Malraux, Lang) ; la décentralisation culturelle et les acteurs locaux ; les musées ; les archives et les bibliothèques ; la législation sur le patrimoine ; les institutions liées au spectacle vivant (théâtres subventionnés, grands festivals).


  • Aspects organisationnels et techniques de la médiation (2.0 crédits ECTS)
  • Théorie et outils de la médiation (4.0 crédits ECTS)
  • Contenu scientifique et mobilisation de terrain (2.0 crédits ECTS)
  • Connaissance des dispositifs culturels et territoriaux (2.0 crédits ECTS)
  • Langue étrangère : anglais (2.0 crédits ECTS)
  • Projet tutoré multimédia (8.0 crédits ECTS)
  • Stage (20.0 crédits ECTS)

Contrôle des connaissances

Sous-réserve de modification compte-tenu de la situation actuelle

Contrôle des connaissances
Modalités de Contrôle des connaissances générales

Modalités de Contrôle des connaissances particulières(prochainement en ligne)

Admission

Condition d'accès

Pour être accueilli.e dans les formations conduisant à la licence professionnelle, vous devez justifier :

 

- soit d'un diplôme national sanctionnant deux années d'enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle

- soit, dans les mêmes conditions, de la validation de 120 crédits ECTS dans le cadre d'un cursus de licence

- soit, dans les mêmes conditions, d'un diplôme ou titre homologué par l'Etat au niveau III ou reconnu, au même niveau, par une réglementation nationale

- soit d'une validation d’études, d’acquis ou d’expériences professionnelles

 

Le dépôt de candidatures se fera en ligne sur l’application de candidatures de l’université

Sélection sur dossiers et entretiens en mai – juin.

Si vous êtes en reprise d’études, nous vous invitons à consulter au préalable la page dédiée

Si vous êtes étudiant étranger, nous vous invitons à consulter au préalable la page dédiée

Public cible

Étudiants titulaires d’un Bac + 2 minimum (histoire, histoire de l’art, BTS tourisme, DUT métiers du livre, BTS animation, mais aussi lettres, civilisations européennes…) avec un intérêt fort pour l’histoire et le patrimoine au sens large et des expériences dans les domaines du patrimoine et/ou du public jeune (associations, bénévolat, jobs temporaires…).

Et après

Poursuite d'études

Il est possible, après sélection sur dossier et entretien, d’intégrer un master patrimoine. L’université du Mans propose un parcours Valorisation du patrimoine culturel et développement local pouvant offrir une poursuite d’étude, débouchant sur des métiers différents (responsable de structure, chargé de valorisation…), pour lesquels une expérience de la médiation peut être un atout.

Insertion professionnelle

Voir les résultats de l'enquête ministérielle de décembre 2018 sur le devenir des diplômés de LP et Master

La licence professionnelle permet d'obtenir rapidement une qualification professionnelle pour une insertion directe dans la vie active, dans le métier de médiateur.

La structure des carrières dans la médiation conduit assez souvent à occuper en début de carrière des CDD (remplacements, missions temporaires de soutien à une action particulière, montage d’une nouvelle activité…), pouvant déboucher sur un CDI et des contrats de longue durée. La polyvalence (ouverture sur la pluralité des types de patrimoine, intérêt pour les différentes périodes et thématiques historiques…), le goût du contact (des publics, des professionnels) et le dynamisme sont des atouts pour une bonne insertion professionnelle.

Composante

Lieu(x) de la formation

  • Le Mans

Autres contacts

Contact : benoit.musset @ univ-lemans.fr

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez