Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines du MansLogo Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines du Mans
ACTUALITÉSACTUALITÉSACTUALITÉS

Histoire moderne (approfondissement)

Présentation

« L’invention de la « croissance », XVIe – XVIIIe »
La « croissance » est une idéologie majeure de notre époque. Ce cours propose de revenir aux origines de cette croissance. Pendant trois siècles, la population européenne a presque doublé, sans néanmoins effacer le grand dénuement d’une partie de la population. Dans les faits, les échanges accélèrent fortement à partir du XVIe siècle, sous l’effet d’une première mondialisation, entraînant certains secteurs de la production. Progressivement, l’économie devient une priorité sociale : les marchands accroissent leur pouvoir social, anoblissent leurs pratiques professionnelles, les pouvoirs politiques mobilisent les sociétés au profit des objectifs économiques, et les rapports de production tendent à remodeler – de manière incomplète – l’ancienne hiérarchie fondée sur d’autres références. Le cours aborde donc les caractéristiques de cette croissance marchande (échanges lointains, mais aussi les circuits courts), fondée sur une forme de culture de consommation plus ou moins affirmée. Il envisage ensuite la manière dont la production parvient à répondre au défi de la demande : changement technique, réorganisation du travail (remise en cause des corporations, des rythmes, du temps de loisir au XVIIIe siècle, et tendance à la baisse des salaires), émergence de nouvelles régions(les Provinces-Unies puis l’Angleterre), impact écologique également (mobilisation des énergies fossiles). Il aborde enfin mobilisation des pouvoirs politiques (le mercantilisme) ainsi que la définition progressive d’une discipline économique prônant l’efficacité par la liberté (le libéralisme), sans oublier les résistances que cette idéologie provoquent.

En bref

Crédits ECTS 3

Période de l'année
S6

Contact(s)

Composante