Débouchés professionnelsDépartement d'Histoire

La licence d'histoire comprend de nombreuses options destinées à mettre à la disposition des étudiants une offre de formations relativement importante, de façon à ce qu'ils puissent envisager diverses carrières, à partir des parcours qu'ils ont suivis :

1. Les métiers de l'enseignement et de la recherche :
- Les métiers de l'enseignement (professorat des écoles et professorat du second degré (CAPES)
- La recherche (MASTER et Doctorat)

2. Les métiers de la culture et du patrimoine :
Grâce au choix judicieux des options :
- Dès la première année, notamment en histoire de l'art et en danse ancienne.
- En deuxième année, en histoire de l'art et archéologie.
- En troisième année, dans tous ces domaines (histoire, histoire de l'art, archéologie, histoire anthropologique) l'étudiant acquiert une culture qui lui permet d'accéder à des formations spécialisées dans le patrimoine et la culture.
Ce choix donne une certaine supériorité à l'Université du Maine, car dans presque tous les autres établissements, histoire de l'art, histoire de l'art et archéologie sont séparés, alors qu'au Mans il est possible par un jeu de choix d'options de se spécialiser dans ces disciplines.
Il est conseillé à l'étudiant qui désire s'orienter vers les métiers de la culture et du patrimoine d'effectuer des stages professionnels qui contribueront à lui apprendre le métier et lui serviront à présenter un meilleur dossier de candidature à des diplômes professionnels.

2.1. La licence professionnelle de médiateur de patrimoine :
Si l'étudiant veut arrêter ses études et travailler, il peut préparer la licence professionnelle, médiateur de patrimoine pour les activités éducatives et culturelles qui existe en partenariat avec le lycée Duplessis-Mornay de Saumur. Elle comprend quatre parties : un enseignement général commun avec la licence d'histoire de 200 heures, un enseignement professionnel de 160 h, un projet tutoré et un stage de 4 mois.
Cette licence est ouverte aux titulaires du Deug, des BTS et aux professionnels déjà engagés dans des métiers de la culture. Elle peut se préparer en présentiel (à l'université du Maine) ou par EAD (enseignement à distance). Dans ce dernier cas, des professionnels de la culture peuvent bénéficier d'une validation d'acquis qui les dispense de l'enseignement professionnel, du projet tutoré et du stage. En conséquence, ils n'ont à suivre que l'enseignement général, de chez eux, grâce à leur micro-ordinateur personnel.

Débouchés professionnels :
- Le médiateur de patrimoine pour les activités éducatives et culturelles est un professionnel de la culture qui exerce ses fonctions dans le cadre des collectivités territoriales dans lesquelles il peut entrer par voie de concours ou par contrat, des associations, des cabinets d'études ou entreprises patrimoniales ou culturelles qui se créent actuellement, des structures diverses qui organisent des festivals ou des loisirs.
- Au niveau des responsabilités, il est sous la tutelle du directeur de la structure, responsable du projet et aide à la conception et au montage de projets éducatifs et culturels dont il sera l'opérateur sur le terrain.
- Dans le réseau des villes d'art et d'histoire, le médiateur de patrimoine peut se définir comme l'assistant d'un animateur de patrimoine. Ce champ d'activités doit connaître une certaine expansion avec l'actuel plan de cinq ans du Ministère de la culture qui doit dynamiser la politique de labellisation des villes d'art et d'histoire, ce qui nécessitera obligatoirement le développement de véritables services liés à l'animation et un besoin accru de personnels qualifiés.

2.2. LE MASTER professionnel :Valorisation du patrimoine et développement local :
- Si l'étudiant veut continuer ses études au delà du Bac +3, il prépare une maîtrise option patrimoine(bac+4) et s'inscrit au DESS valorisation du patrimoine et développement local (bac+5). Le volume horaire de l'année est de 500 heures réparties sur 25 semaines, uniquement en présentiel. Stage obligatoire de trois mois.

Débouchés professionnels :
- Chargé de mission auprès des collectivités territoriales (service des affaires culturelles, service de conservation du patrimoine).
- Chargé de mission pour le développement culturel d'une ville moyenne. -Chargé de recherche (Direction Régionale des Affaires Culturelles, bureaux d'études, bureaux d'architecture).
- Agent de développement (syndicats de pays, charte intercommunale de développement).
- Assistant technique (comité d'expansion, contrat de pays, écomusée, centre culturel).
- Médiateur culturel (centre d'art contemporain, festival, association, comité d'entreprise).
- Animateur de patrimoine

3. Métiers de la documentation et du journalisme :

Par la culture acquise sur le plan historique, un étudiant d'histoire est particulièrement bien armé pour devenir journaliste.
Il est aussi apte à préparer le CAPES mention documentation et peut passer les concours des bibliothèques.

4. Métiers de l'entreprise :

Les entreprises sont à la recherche d'étudiants cultivés titulaires d'un bac+3 ou 5. Les étudiants d'histoire sont particulièrement recherchés parce qu'ils ont acquis une culture générale souvent importante, qu'ils savent écrire correctement, qu'ils sont experts à l'analyse des textes et aux synthèses courtes. Les entreprises leur donnent une formation professionnelle, ce qui leur permet une ascension rapide due en grande partie à la culture générale.

5. Concours administratifs :

Pour les mêmes raisons, déjà exposées plus haut, les étudiants d'histoire sont capables d'être reçus aux concours administratifs.

 

 

Contacts

Contacter le Secrétariat ou la Direction